Brad Mehldau

solo

Vendredi 15 octobre 20h30
Opéra de Reims

Maestro

Le pianiste de jazz Brad Mehldau se produit depuis le début des années 1990 avec son trio et en tant que récitaliste. Sa personnalité musicale forme une dichotomie, entre, d’un côté, l’improvisateur qui sait garantir l’effet de surprise et l’émerveillement, et de l’autre, un artiste fasciné par la construction formelle de la musique.
La structuration de sa pensée musicale est alors au service de l’expression. Ces deux aspects de la personnalité de Brad Mehldau se mêlent et s’opposent, provoquant un effet se rapprochant du chaos organisé. En parallèle de ses activités en trio et en solo, Brad Mehldau travaille avec de nombreux musiciens de jazz comme : Pat Metheny, Charlie Haden, Lee Konitz, Michael Brecker, Wayne Shorter, John Scofield et Charles Lloyd. Depuis plus de dix ans, il collabore avec des personnalités qu’il a toujours admirées: les guitaristes Peter Bernstein et Kurt Rosenwinkel, le saxophoniste Mark Turner…
Hors de la sphère du jazz, Brad Mehldau a réalisé divers enregistrements (Teatro de Willie Nelson, Scar du chanteur et compositeur Joe Henry). On a pu entendre samusique au cinema (Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick, The Million Dollar Hotel de Wim Wender). Il a également composé la bande originale du film franc ais Ma femme est une actrice (Yvan Attal, 2001).
Le Carnegie Hall de New York lui a par ailleurs commandé plusieurs oeuvres pour piano et voix: The Blue Estuaries, The Book of Hours: Love Poems to God; enregistrées avec la soprano Renée Fleming, ces pièces forment l’album Love Sublime en 2006, tandis que paraît la même année chez Nonesuch House on Hill, disque comprenant ses compositions jazz pour trio. En 2008, le Carnegie Hall lui commande un cycle de sept chansons d’amour pour la mezzo-soprano suédoise Anne Sofie von Otter, créé en 2010. Love Songs (Naïve, 2010), double album dédié à ce cycle combiné à une sélection de chants franc ais, américains, anglais et suédois, a été largement salué par la critique. En 2013, Brad Mehldau crée Variations on a Melancholy Theme, une pièce pour orchestre qu’il a interprétée aux côtés de l’Orpheus Chamber Orchestra et du Britten Sinfonia. Pendant les saisons 2009-2010 puis 2010- 2011 Brad Mehldau a été Artiste en résidence du Wigmore Hall de Londres, organisant des cycles de concert de jazz. Il est titulaire de la Richard and Barbara Deb’s Composer’s Chair du Carnegie Hall, devenant ainsi le premier artiste de jazz à détenir ce poste depuis sa création en 1995 – parmi ses prédécesseurs, on compte Louis Andriessen, Elliott Carter et John Adams.

Brad Mehldau

solo

Vendredi 14 oct. 21h
Opéra Reims

Découvert au milieu des années 90 au sein du Joshua Redman Quartet – réuni en 2020 pour un nouvel album dans sa formation originelle – Brad Mehldau est l’un des musiciens les plus célébrés et éclectiques de sa génération. Seul ou (merveilleusement accompagné, mu par un sens inné de l’improvisation et de la mélodie, le pianiste a porté haut les couleurs du jazz le plus libre mais a aussi joué Bach, exploré des sonorités plus électroniques avec Mark Guiliana ou plus folk avec le joueur de mandoline Chris Thile.

Avec un répertoire de rêve, où se pressent compositions originales et classiques du jazz ou de la pop (sous ses doigts, les mélodies de Radiohead ou des Beatles sont les germes d’improvisations sublimes). Si Brad Mehldau a peu enregistré en solo (trois albums studio seulement : Elegiac Cycle en 1995, After Bach en 2018 et le récent Suite : April 2020, gravé pendant le confinement), de nombreuses captations live (notamment le magnifique coffret 10 Years Solo Live) témoignent de la magie de ses concerts au répertoire éclectique et parfaitement équilibré, comme des moments suspendus entre douceur et fièvre.