Laura Perrudin

solo

Mardi 12 octobre 12h30
Musée Saint Remi

Harpe

Nourrie par le jazz depuis l’enfance, la harpiste et chanteuse Laura Perrudin étudie très tôt la musique classique et s’intéresse aux musiques électroniques, à la soul, au hip-hop…
Elle se forme auprès de nombreux musiciens de sa Bretagne natale avant que ses pas ne la portent vers d’autres rencontres à Paris ou à New York. Elle cherche à ouvrir les possibilités de la harpe à un langage harmonique plus riche et en trouve une première clef en 2008 : le luthier Philippe Volant lui construit une harpe chromatique à cordes alignées. C’est cet instrument naissant qui lui permet de donner vie aux harmonies sinueuses de ses compositions.
Ces derniers temps plus accoutumée aux installations électro-acoustiques et aux musiques amplifiées, elle proposera ici une forme beaucoup plus épurée en solo avec sa harpe acoustique et sa voix.

Laura Perrudin

solo

Mardi 12 oct. 12h30
Musée Saint Remi

Nourrie par le jazz depuis l’enfance, la harpiste et chanteuse Laura Perrudin étudie très tôt la musique classique et s’intéresse aux musiques électroniques, à la soul, au hip-hop…
Elle se forme auprès de nombreux musiciens de sa Bretagne natale avant que ses pas ne la portent vers d’autres rencontres à Paris ou à New York. Elle cherche à ouvrir les possibilités de la harpe à un langage harmonique plus riche et en trouve une première clef en 2008 : le luthier Philippe Volant lui construit une harpe chromatique à cordes alignées. C’est cet instrument naissant qui lui permet de donner vie aux harmonies sinueuses de ses compositions.
Ces derniers temps plus accoutumée aux installations électro-acoustiques et aux musiques amplifiées, elle proposera ici une forme beaucoup plus épurée en solo avec sa harpe acoustique et sa voix.