ODIBI, L'ART DE LA PATIENCE

JEUDI 13 OCTOBRE 10H & 15H (SÉANCES SCOLAIRES)
VENDREDI 14 OCTOBRE 10H & 15H (SÉANCES SCOLAIRES)
SAMEDI 15 OCTOBRE 10H & 15H (SÉANCES TOUT PUBLIC)
LE CELLIER

4 – 6 ANS

Line up

Ze Jam Afane voix, textes
Patrick Bebey claviers, flûte
Clément Janinet violon, mandoline électrique
Toups Bebey saxophones, percussions
Fabe Beaurel Bambi percussions

Quand le conteur, chanteur et poète camerounais Ze Jam Afane prête l’oreille au silence, il entend dans le lointain comme l’appel d’une voix. Est-ce Nkul, le tam-tam d’appel des ancêtres ? Est-ce le vent qui remue la cime des arbres aux généalogies infinies ? Est-ce le pas claudiquant de Kulu, la tortue aux neuf malices ? Une mélodie est en chemin, elle porte en son sein la promesse de la venue sur la Terre d’un esprit humain. Ze nous invite à partir à sa rencontre avec les voix enjouées des instruments violon, mandoline, kora, claviers, sanzas, flûtes et percussions, et tous les esprits invoqués par les musiciens.

Odibi, l’art de la patience, raconte des aventures pleines de ruses et de rivalités, des pièges, des injustices et des méchancetés, des combats entre ceux et celles qui convoitent les mêmes trésors en ce monde : Ze évoque le Roi des rats qui fait entendre la grande plainte de l’inégalité des parts entre riches et pauvres. Il parle du choix du safou (ou prunier magique), avertissant que les apparences sont trompeuses et que ce qui attire l’œil n’est pas toujours ce qui est le meilleur. Il se souvient du combat entre la ruse de la tortue villageoise et la violence de la panthère, ou encore de l’œil de l’éléphant avec la colère comme mauvaise conseillère…

Les chantefables malicieuses, surnaturelles et contemporaines de Ze, contées dans ce faste écrin musical afro-impro débordent d’une énergie tout à la fois hypnotique et apaisante… qui touche

Quand le conteur, chanteur et poète camerounais Ze Jam Afane prête l’oreille au silence, il entend dans le lointain comme l’appel d’une voix. Est-ce Nkul, le tam-tam d’appel des ancêtres ? Est-ce le vent qui remue la cime des arbres aux généalogies infinies ? Est-ce le pas claudiquant de Kulu, la tortue aux neuf malices ? Une mélodie est en chemin, elle porte en son sein la promesse de la venue sur la Terre d’un esprit humain. Ze nous invite à partir à sa rencontre avec les voix enjouées des instruments violon, mandoline, kora, claviers, sanzas, flûtes et percussions, et tous les esprits invoqués par les musiciens.

Odibi, l’art de la patience, raconte des aventures pleines de ruses et de rivalités, des pièges, des injustices et des méchancetés, des combats entre ceux et celles qui convoitent les mêmes trésors en ce monde : Ze évoque le Roi des rats qui fait entendre la grande plainte de l’inégalité des parts entre riches et pauvres. Il parle du choix du safou (ou prunier magique), avertissant que les apparences sont trompeuses et que ce qui attire l’œil n’est pas toujours ce qui est le meilleur. Il se souvient du combat entre la ruse de la tortue villageoise et la violence de la panthère, ou encore de l’œil de l’éléphant avec la colère comme mauvaise conseillère…

 

Les chantefables malicieuses, surnaturelles et contemporaines de Ze, contées dans ce faste écrin musical afro-impro débordent d’une énergie tout à la fois hypnotique et apaisante… qui touche 

INFOS PRATIQUES

SUR PLACE